Partagez | .
 

 DIE & RETRY [Finis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sid
avatarProfilOrigine de l'avatar : OFF - Zacharie
Messages : 22
Date d'inscription : 22/12/2014

Psyché
Level: 7
Niveau de Contrôle:
0/20  (0/20)
Jauge de Folie:
0/24  (0/24)
Cloud9 - P3
Cloud9 - P3
MessageSujet: DIE & RETRY [Finis]   Mar 23 Déc - 1:11






Hatfield & Shea

     


     
   
Nom de code :{ça concerne les SHES}
   Sexe :{garçon}
   Âge :{12}
   Date de naissance :{04/04}
   Origine :{New-zélandais & Jap }
   Groupe :{Cloud9}
   Occupation :{Champion}

   

   
Préférence sexuelle :{hu}
   Etat du shadow :{reveillé}
   Palier souhaité :{III}
   Précisions ?{porte toujours un masque/ à des cicatrices dessous et un type d'iris vairon très prononcés. Parle souvent tout seul/porte des vêtements par couche bien plus grand.}


   
Description du Personnage
Shea n'aurait jamais pu ressembler à n'importe quel petit japonais de toute manière, avec masque ou sans, avec cicatrices ou sans. Premièrement car il n'était pas exactement japonais, deuxième car même son côté occidentale était totalement à côté de la plaque dans son corps. En témoigne pour cela ses deux iris, l'une pitch black, l'autre d'un vert vif. La combinaison étrange rendait la plupart des gens mal à l'aise devant ce regard qui le rendait inquisiteur. Il s'agissait sûrement de la pièce centrale de son visage, le reste paraissait bien fade en comparaison. Un visage sans contour bien définis, preuve de son jeune âge, des lèvres charnu à l'arc de cupidon un peu trop prononcé peut-être, un petit nez qui lui donnait un air un peu imbus.

Enfin, peut-être que tout cela aurait pu donner un ensemble harmonieux, mais avec les cicatrices qui s'effilaient en boursouflures sur ses joues, contre ses lèvres, passant sur son nez, et ce jusqu'à ses pommettes il donnait juste l'impression d'être une créature étrange que le sort n'aurait pas épargné. Son corps maigrelet par dessous n'arrangeant rien du tout, ni sa peau blafarde mais point porcelaine, faute au pigmentation rosit de celle-ci. Il est plutôt grand niveau taille pour son âge, sa voix hésitante et railleuse dans des teintes encore assez grave pour un garçon dont la mue n'est pas encore apparu. Ses sourire tord de manière assez déconcertante ses cicatrices, les gonflant d'autant plus, il a appris à ne plus sourire. Ou plus que sous son masque en tout cas.

Car avec un tel visage marqué par les évènements, Shea ne peut que détester celui-ci. Le plus simple serait de dire qu'il déteste tout de lui, et envie les autres si libre sur leur physique, si in touché. Ainsi, comme l'enfant qui s'invente d'autre vie, Shea s'est construit des masques, comme autant de personnages à jouer devant les autres, sans pour autant les jouer ouvertement. C'était assez étrange, il restait le même dessous à la vue de tous, mais dans sa caboche  les scènes se déroulaient autrement, comme s'il brûlait les planches de théâtre. Son masque favoris restaient celui du chat. Il trouvaient qui lui donnait un air joviale et en même temps creepy, un air qui appel à l'ouverture mais effraie assez les gens pour qu'on ne vienne pas lui causer trop d'ennui.

Cette manie de ne pas vouloir se révéler aux autres est apparu dans son style vestimentaire aussi, portant constamment des gros pull et jean trop grand pour lui. Il aime étouffer son corps sous des masses de tissu, comme si tout cela créait une barrière d'autant plus épaisse entre lui et les autres. Il le fait même en pleine été, quitte à transpirer et risquer l'évanouissement à cause de la chaleur, de toute façon il ne sort quasiment de sa chambre, alors il n'a pas à s'inquiéter, celle-ci étant très bien climatisée. Il possède d'assez grandes mains pour son âge, très fines, d'un douceur infinie, sachant qu'il n'en fait jamais rien. Il a plutôt de petit pieds en comparaison, tout comme de petites oreilles, bien rondes, il reçoit beaucoup de commentaire dessus, mais ne peut pas les cacher car le masque les mets en évidences. Comme il a propension à rougir beaucoup dans les situations gênantes, les plus attentifs pourraient remarquer les rougeurs de celle-ci de temps en temps.

.................................................................................................................................................

Il paraît que le moteur humain est essentiellement sociable. Que dire de ceux qui grandissent sans amour ? Ou en compagnie de celui toxique ? Shea est un enfant qui hais chaque partie de lui, car on lui a appris à les haïr. On lui a appris à haïr un homme qu'il représentait et dont il ne savait rien, appris à haïr son corps de garçon, mais aussi celui féminin. Un garçon qui n'a plus aucune identité physique acceptable pour lui. Il se réfugie dans la catégorie monstrueuse. Il est un freaks, l'un de ses homme de foire que l'on montrait dans les cirque avant à cause de leur difformité. Sa vision de lui même et des autres est donc déformé. Il à tendance à beaucoup envier les autres, leur capacité à être si naturellement parfait, il aimerait pourvoir être comme tout le monde mais sait cela impossible, et ça le bouffe un peu plus chaque jour. Comme personne dans son entourage ne lui donne l'amour qu'il demande, il se le donne à lui-même au travers de son shadow, qui l'enfonce un peu plus dans cette execration de soit. Il l'accepte totalement, pour lui c'est une manière de vivre comme une autre, même s'il ne l'écoute pas tout le temps il a tendance à beaucoup respecter ce qu'il lui dit. Il est de ce fait, du genre méfiant envers les autres, et entretiens une relation parent/enfant avec son shadow, prenant celui-ci comme remplacement pour les siens. Il se réfugie souvent dans un coin et s'imagine dans ses bras, rêve parfois de disparaitre avec lui. Il a tendance à l'admirer car il représente une partie bien plus forte de lui, quelque chose qu'il aimerait être mais n'arrive pas à atteindre.

Il est plutôt dédaigneux avec le commun des gens. Il n'aime pas parler de lui, et encore moins parler tout court en fait. Il n'y a que quelques sujets de conversations qui délient sa langue, comme les jeux vidéo, les musique surtout occidentale, et les technologie en tout genre. Ses parents ont finis par le laisser tranquille en apprenant qu'il allait gagner de l'argent rien qu'en jouant au jeux vidéo, ce qui à contrario, l'a enfoncé dans une impression qu'il avait été totalement abandonné. Il est plutôt du genre rancunier et cruel, bien que son père ait finis par se rendre compte de ses erreurs, Shea n'est pas du tout disposé à communiquer avec lui.

Se détestant autant, il a finit par en haïr son prénom, assez ambiguë dans tout les sens du terme, il a tendance à le trouver malsain. Il a finit par ne s'appeler lui-même plus que Sid, le pseudo qu'il utilise pour son personnage sur Innocent. C'est la première fois qu'il excelle autant à un jeux vidéo et il a une certaine fierté vis à vis de cela. Il est du genre un peu prétentieux sur ce genre de chose. Il a envie qu'on l'admire, qu'on le respecte, qu'on lui montre qu'il vaut quelque chose. C'est un prénom qui le fait rêver à un autre lui, confiant, maître de ses actions, indépendant.

Malgré tout le désintérêt et l'éducation plus que douteuse qu'il a reçu, il ne se sent pas comme une victime, il a tendance à bien encaissé les remarques désobligeante des autres, même si elles l'énervent, il ne les garde pas longtemps en lui et les oublient rapidement, bien qui ne pardonnent pas facilement les égards de comportement à contrario. Les dires ou actions des autres ne l’affectent que très peu tant qu'elle ne sont pas concentré sur lui. Une personne qui serait personnellement chaque jour là à essayer de le descendre l'angoisserait énormément à contrario. Il a tendance à fuir les conflit pas par peur de ceux-ci, mais plus car il ne pense pas pouvoir les résoudre, il est défaitiste dans l'âme et préfère mettre de la distance entre lui et les possible problèmes l'entourant. Il n'est pas du tout du genre tactile et n'aime pas se type de personnes.

Étrangement, il n'aime pas particulièrement les animaux non plus, les trouvant encombrant, mis à part les poisson, qu'il trouve plutôt gracieux et surtout assez silencieux pour lui. Comme il n'arrive pas à se reconnaitre et s'inclure dans la société il préfère s'y soustraire, et d'autant plus maintenant qu'il a été contacté par Cloud9. Il ne voit juste plus aucune raison de faire semblant d'être une personne touché par les autres. Il ne leur fait pas confiance de toute façons. Il apparait souvent comme sans saveur et sale gosse aux autres.

   

   

   
Passé du Personnage
Pretty boy all over the place
Pretty face covering the uglyness.

So be it.
Crying in the corner.
Welcome home dear
Crying under the shower
Welcome home...

Un aéroport, c'est un endroit comme un autre. Des adieux, des retrouvailles. Des souvenirs, des expectations, des moments dur et puis d'autres plus doux. De la nostalgie, un peu de peur peut-être. De l'abandon sûrement, un sentiment de culpabilité. Parfois....des mains qui se séparent donc, qui se retrouvent.

Vous savez la vie n'est pas tendre, mais pour certain elle l'est un peu plus que d'autre. Pour d'autre elle s'amuse à le faire croire. Une jeune japonaise à rencontrer un beau new-zéalandais. Il ne sait pas passer grand chose. Ils étaient en boîte de nuit, elle était un peu saoul, lui aussi sûrement. Ils ont finis dans les bras et le lit de l'un puis de l'autre. Le monde de la nuit est parfois cruel, il laisse ceux qui n'ont rien à faire ensemble se perdre en compagnie. Il n'a pas aimé la manière dont elle essayait de l'attacher à lui le lendemain. Puis il s'est enfuis. Elle était enceinte comprenez vous. Enceinte et folle amoureuse. Pas d'avortement en vue donc. Pouvait-elle vraiment tuer la seule chose qui lui restait de son bien-aimé échappé ? Enceinte et dépressif. Mais ce cadeau de vie qu'il lui avait laissé... Shea se sera donc, son doux prénom. Le même que celui de cet homme aux épaules larges et au rire tonitruant. Elle s'en occupait comme de la prunelle de ses yeux. Lui chuchotait qu'elle l'aimait tellement tellement tellement fort. Plus fort que toutes les mères du monde. Il était son bébé exotique, le fruit de son amour impossible.

Mais tout finis par tomber en poussière alors que l'enfant grandis, il se mis à marcher, à parler, à dire non, à faire des caprices, à demander ou était son papa. Pas de papa pour l'enfant bicolore, biraciale, à l'identité confuse, avec ses grands yeux si vif et différent, avec sa peau rosie d'occidentale et son corps, se visage sans angle hérité de cette femme aimante. L'enfant qui possède la même sourire que son père, et une mère confuse. Une mère qui pensait avoir pu réprimé le désir qu'elle éprouva un jour pour les grand bras, le torse protecteur, le langage inconnu. L'alcool commence à faire des déboire, elle veut oublier tout. Tout jusqu'au nom de son propre gosse, elle l'appel machin, ne veut pas prononcer les quatres lettres qui appartiennent à un autre. Ah, c'est vrai elle se souviens parfois. Elle a volé cette identité pour la coller à son enfant, parce qu'elle le désirait tellement. Et puis un jour une limite est tracée, un poing un peu trop fort, sur un corps encore frais de toute marque. Une marque qui laisse les instituteurs se poser des questions. Une mère qui se sent indigne d'élever son propre enfant, un enfant qui pardonne et pense que c'est de sa faute.

Une vie impossible pour les deux. Une femme qui tente de s'aider seule, puis qui opte pour une autre manière de s'en sortir. C'est vrai, si elle avait volé cette identité il suffisait de l'effacer, d'en créer une nouvelle. C'est à partir de ce jour là que Shea se retrouva accoutré en fille. Cheveux long, robe et  petite culotte. Elle était si belle, sa petite fille. Un déménagement à Shinjuku fut de mise. Elle était si heureuse, la maman, si contente de se sentir à nouveau libre avec ce nouvel enfant. Si sage Shea, sans mot pour les imprimés fleurit qui recouvrait son corps. Sans mot pour les sous-vêtements qui lui faisaient mal. Sans mot pour ceux que sa mère écrivaient pour le dispenser de sport. Sans mot pour rien du tout en fait.

Voyez-vous, ça faisait longtemps que Shea avait arrêté d'essayer de réfléchir. Comme un système de défense face à ce qu'il devait endurer chaque jours. C'était un enfant polit, un enfant travailleur. Il tentait de ne pas créer de problèmes, plus qu'il avait conscience que son existence même en était un. Il ne voulait pas être un poids en plus de par son comportement. Si doux et calme, pas si bon malheureusement en études, malgré des essaie désespéré en la matière. Plus il grandissait plus son dégoût envers les manies de sa mère prenait de l'espace en lui. Il n'était pas une fille, il le savait, il ne voulait pas jouer à en être une, ce n'était même pas un jeux. Il se sentait nu, devant l'emprise d'une adulte qui jouait à la poupée avec son corps. Il se sentait si vulnérable à se demander quand est ce que la supercherie tombera. Quant est ce que les gens se rendront compte et qu'on lui crachera dessus, rira de lui. Lorsque les gens de grand vents, il étaient obligé de se trimballer en jupe pour aller à l'école, il sentait sa vie sur le fil à chaque bourrasque. Son stress était tellement démentiel, il crut devenir fou, pleurant le soir dans sa chambre en priant que demain ne vienne jamais. C'est à ce moment là qu'il a commencé à sentir quelque chose. C'était faible au début, puis petit à petit les sensations que quelqu'un l'observait devint de plus en plus grandes. Le tout finit par le rendre un peu paranoïaque sur les bords, il finit par refuser catégoriquement d'aller à l'école. Sa mère accepta et proposa de continuer à lui donner les cours elle-même. Elle était tellement heureuse d'avoir sa petite fille rien que pour elle, elle l'étouffait sous sa présence. Il n'était tranquille que le soir. Il commença d'abord à parler tout seul pour se divertir, faire comme si quelqu'un d'autre était là. Il sentait toujours cette présence et de par ces discours à sens unique, peut-être, essayait-il de se rassurer lui même ? Cherchant à communiquer avec cette chose qu'il ne voyait pas mais qu'il sentait.

Une nuit il fit un rêve assez étrange, ou il se voyait dormir, et ou une sorte de lui-même étrange se tenait devant son corps endormis, le bordant. Le réveil fut plus que puissant, dans un cris distordu provenant de sa gorge. Mais personne pour le réconforter en vue, certainement pas sa mère qui se bourrait de somnifère pour s'endormir. Il alluma la lumière et ralluma son petit ordinateur. Commença à chercher de quoi se distraire, tomba sur quelque jeu à télécharger. Il ne dormit pas de la nuit. C'est ainsi que Shea qui n'avait aucun intérêt dans les jeux vidéo s'en trouva un. Chaque nuit s'accompagnait du même rêve, petit à petit il commença à s'y habituer, et même si c'était terrifiant de voir son corps sans défense et sans contrôle il commença à comprendre que rien de grave ne se passait à chaque fois. Il se mit à chercher comment prendre le contrôle sur ses rêves, voulant essayer de communiquer avec cette créature qui lui ressemblait étrangement et à la fois lui paraissait tellement étrangère.

Petit à petit il se mis à entendre des sons étrange, provenant de sa chambre lorsqu'il ne s'y trouvait pas, ou de la salle de bains. Sa mère changea de travail et fut de moins en moins souvent là. Il commença à s'inquiéter de plus en plus, les bruits s'amplifiait, il lui semblait que des objets bougeaient de place dans la maison sans qu'il ne se rappel les avoir déplacé. Mais lorsqu'il demandait à sa mère elle ne faisait que lui répondre que les objets en question avaient toujours été placé ici. Perdait-il la raison ? Ou son imagination lié à sa peur lui jouait-elle des tour ? Rien ne lui semblait moins sûr, il avait envie que quelqu'un le rassure, mais n'avait personne à se confier. Il se mit à parler de plus en plus tout seul la journée, s'endormant exténué devant son pc à l'aube. Pour un sommeil sans mauvais rêves.

Mon père m'a abandonné.
Ma mère m'a abandonné.

Il regardait les aiguilles de l'horloge murale défilée défiler paisiblement.

Nobody wants me.
I can't be who i want to be.
I don't even know who i should be.

Il commença à se regarde nu devant le miroir, se répétant qu'il était un garçon inlassablement, il lui semblait qu'il l'oubliait de plus en plus, et une peur incommensurable était née en lui, celle que ses attribut se rétracte et qu'il devienne une fille, comme ça mère l'espérait. Il regardait son corps maigrelet sous toutes les coutures, son visage aussi. Un jour il attrapa un ciseaux et commis un crime, laissant ses long cheveux s'éparpiller au sol. Il choisit ses short les moins féminin et attrapa le plus gros pull à sa mère. Avant de se confronter à elle.

Je suis un garçon maman oh maman pourquoi tu ne veux pas le voir ?

Il reçu la rouste la plus mémorable de sa vie. En prime, il eut à supporter une mère hystérique qui lui hurlait dessus pourquoi il faisait ça, pourquoi est-ce qu'il lui voulait tant de mal ? Mais Shea ne comprenait rien à tout ça, il ne voulait pas la voir dans cet état, alors il s'excusa et dit qu'il ne recommencerait plus, il promit même de retourner à l'école. Puis il remonta dans la salle de bain en compagnie de sa mère à nouveau ravis, pour qu'elle aille arranger sa coupe.

Il se sentait vaincue, impuissant, si distant de cet amour à sens unique dont elle le couvait, il voulait se débarrasser d'elle, il voulait une autre mère, il voulait être quelqu'un d'autre. Il voulait tellement de chose. Dans le miroir il vue un autre, alors que sa maman fredonnait une petite berceuse, prenant les ciseaux destructeur en mains.

Il se vue lui, sans que se soit vraiment lui. Plus une ombre de lui-même.
Et pourtant semblant bien plus complète que son propre corps.

Ils se sourirent mutuellement.
Et bizarrement, il se senti rassuré.

Peut-être qu'il n'était pas aussi seul qu'il le pensait.

Il avait encore un peu de temps avant de rentrer, cette sensation qu'on l'observe ne le dérangeait plus à présent, il n'avait plus peur de s'endormir non plus. Un autre problème était survenu entre temps, il était devenu complètement accro aux jeux vidéo. Autant dire que de devoir retourner à l'école ne l'enchanta guère, mais il l'avait promis à sa mère.

Ce fut sûrement la pire erreur de sa vie, dès le premier jour sa classe compris qu'il était un garçon, ce qui le mis dans l'embarras. Le professeur contacta sa mère, qui piqua une petite crise d'hystérie. Il fut finalement renvoyé de l'école pour un motif inventé de toute pièce. Il commençait à avoir de plus en plus mal au ventre, sa mère ne voulait pas se taire, répétait sans cesse que tout était de sa faute. Plus il restait à son contact, plus il se sentait vidé. Oui maman, désolé maman, je ferais mieux la prochaine fois maman. Mais il n'y eut pas de prochaine fois, la femme ne voulait pas subir une seconde humiliation devant les corps enseignant, et Shea fut consigné et interdit de toutes sortie jusqu'à nouvel ordre.

C'est parce que tu es moche Shea.

La voix sortait de son placard. Tout les soirs, après que ça mère eut débranché son ordinateur pour l'en privé de nuit. Il y avait cette voix qui sortait de son placard.

Tu es si moche que personne ne veut de toi, tu es laid car tu ne représente rien, aucun amour, qu'une pâle copie de celui-ci. Tu es un usurpateur Shea.

Tu n'as aucune place dans cette société.

Que tu sois là ou pas ça ne change rien.

Tu sais qu'elle ne t'aime pas.

Tout le monde se moque de toi Shea, dans tout les sens du terme.

Ça ne s'arrêtait jamais. Il faisait toujours le même mauvais rêves, mais cette fois-ci il n'avait plus peur, il était juste enragé de ne pouvoir rien faire, de voir cette masse le border, puis relever son visage sans couleur ni contour vers lui, il l'imaginait sourire, se moquer de lui, même s'il ne voyait rien de lui. Il se disait qu'il ne devait pas l'écouter, parfois il chuchotait des "tais-toi", parfois il se taisait, parfois la voix sans corps ricanait jusqu'au bout de la nuit.

Puis quelque chose inattendue arriva. Alors qu'il était seul, on sonna à la porte. Pensant qu'il s'agissait du facteur il alla ouvrir et tomba sur....un étranger, qui avait le toupet de lui ressembler en plus. L'homme explosa en larme et le serra si fort dans ses bras qu'il crut qu'il l'avait tordu en deux. Puis se fut de la rage qu'il lut dans son visage, il le poussa à l'intérieur et sous son regard terrifié commença à le déshabiller sans pudeur ni douceur. Il se débattit, commença à hurler, implorer. Mais il se retrouva quasiment nu devant lui, recroqueviller en cherchant à cacher son corps, et cet homme ne faisait que pleurer et parler cette langue inconnue...de l'anglais ? Puis enfin, quelques mots de japonais.

Je suis désolé.

Et c'est ainsi que le père de Shea, prénommé lui même Shea, rentra dans la vie du jeune enfant. La mère fut ravis, et dès l'instant ou elle vit cet homme de nouveau à elle, son propre enfant ne devint plus qu'un meuble dans la nouvelle grande maison dans laquelle il emménagèrent. Son père donna tout ses vêtements, et lui racheta tout une garde robe de pantalon en jean et de t-shirt, de sweat, de pull, de basket et autre accessoire que tout petit garçon se devait de posséder. Quelques photo de lui en fille demeurait dans la maison, car la femme refusait catégoriquement de s'en séparer. Mais ça n'avait plus d'importance. Le ciseau eut à nouveau son mot à dire. Puis la thématique de l'école reviens une nouvelle fois sur le tapis.

Encore une fois, malgré qu'il put enfin être un garçon comme il avait toujours rêvé de l'être, il n'avait son mot à dire dans rien. Son père était autoritaire, et semblant parfaitement insensible à tout ce qu'il pourrait dire. La nuit avant sa rentrée, alors que la voix commençait à le taquiner encore, il se releva et ouvrit son placard, pour découvrir une créature étrange....humaine ? Il ne savait pas trop, mais il n'avait plus peur depuis longtemps. Elle était noir jais et comme semblant ne pas réellement faire parti de cette réalité, comme s'il s'agissait d'un virus implémentée dans celle-ci. Il s'installa dans le placard avec elle et discuta toute la nuit de sa famille qui haïssait plus que tout, et de lui même qu'il haïssait aussi. La créature ne répondait pas, se contenait de le regarder de ses pupilles translucides et rieuses.

La nouvelle école aurait dû être une sorte de renouveau pour lui, mais ce ne fut pas le cas, car ça avait fait un peu le tour des collèges du coin, l'histoire du garçon typé qui étaient déguisé en fille par sa mère. Il se fit malmené et rentra en pleurs, les jambes en coton après avoir passé la journée à se faire insulté de manière ambigüe et racketté de son déjeuner. Il ne reçut qu'une gifle de son père en retour et des insultes, qu'il devait devenir plus un homme, qu'il lui faisait honte. Puis l'homme alla crier sur la femme en disant que tout était de sa faute si son garçon était si faible.

La semaine se déroula horriblement pour lui, mais au moins chaque soir il pouvait parler un peu à cette créature étrange qui vivait dans son placard, elle finit par lui répondre éventuellement.

Je suis là moi.

Il papillonna des yeux un instant puis retourna se coucher sans répondre.

Alors qu'elle avait arrêté tout le long de la semaine la créature repris ses insultes depuis son placard. Mais Shea était trop bouleversé pour vraiment y prêter attention. Le week-end l'ordinateur lui fus remis de manière permanente, il découvrit alors par hasard un jeu appelé Innocent, il se créa un personnage féminin qu'il nomma Sid, sans le savoir il mettait les deux pieds dans le plat de ce qui deviendrait sa drogue primaire après l'incident.

L'incident arriva la semaine suivante. Lorsqu'une bande de garçon vinrent à la sortie de cours pour "s'occuper de lui". Il se défendit comme il put, cherchant à rejeter toute la frustration qu'il avait accumulé jusque là, son visage ramassa sous leur rire, leurs insultes, leur crachat, les mots qu'ils disaient aussi, qui semblaient décupler à eux seuls les coupures qui venaient entailler sa peau. "t'es moche Shea, t'étais plus mignon en fille hein, pourquoi t'es plus une fille shea ? T'as changé de sexe ? Tu joues toujours à la poupée chez toi ? Pourquoi tu vas pas te cacher dans un coin sale freaks hein ? Tu ressembles à rien Shea, peut-être que tu devrais ressembler à rien ouai."

L'école fut de nouveau rayé de la liste.
Le père était furieux, il piqua un scandale à l'école mais les galopins ne furent pas attrapé.
Les point de suture vinrent essayer de raccommoder son visage.
Son père fut contre la chirurgie "t'es un homme Shea, avec de tel cicatrices plus personnes n'en douteras, voit le bon côté des choses."
Il avait juste envie de pleurer lui.

C'est ce qu'il alla faire dans les bras de la créature une fois de nouveau dans sa chambre.
There there little human....i'm here....i will always be by your side.
I love you Shea, i'm the only one who loves your uglyness Shea.
Your pathetic attitude, your inaptitude.

Et ça lui suffisait.

Le mari fut licensié, et avec un certain étonnement, cela provoqua du changement dans la famille. Il devint plus doux, comme s'il s'était soudainement rendu compte de la manière dont il agissait depuis tout ce temps. Il commença par se rapprocher de son fils, qui ne lui adressait plus que rarement la parole. Alors il lui laissa un peu plus de temps, arrêta un peu de l’oppresser. Il n'avait pas d'autre manière pour se faire pardonner.

Shea a onze ans, et n'a quasiment plus aucune relation avec le monde extérieur. Il se plongea entièrement à la conquête du jeu nommé Innocent. Il ne considéra même plus ses parents comme tel, son shadow faisant un bon remplacement pour lui. Il continua de lui parler tout seul. Puis un jour, son rêve se réalisa.

Il reçu un appel de Cloud9 qui changea sa vie.
   

   
 
   
Shadow
Cette section concerne ceux et celles qui ont réveillé leur shadow.

   Votre sens dominant -{la vue}
   
Morphologie du shadow -
{Un double de lui en ombre et semblant inconsistant /comme si ça forme pouvait s'évanouir à toute instant.}
     
...............................................

          Partie consacrée aux Daemons ;

   Animal - {l'animal qui représente vos désirs les plus enfouis : votre instinct. Selon l'animal choisi, vous gagnerez quelques uns de ses caractéristiques (pour rappeler). L'animal peut être réel ou chimérique. Mais si chimérique, une description brève est demandée}
   
...............................................

   Cette partie est facultative.
   
   Pouvoirs personnalisés -
{Le shadow peut prendre une forme approximative des shadow des autres ainsi que catch les grandes lignes de caractère (tout dépend de votre palier) ça n'a aucun effet sur les autres, et Shea ne s'en rend pas compte, enfin, il ne comprend pas le système des shadow, il pense juste avoir un ami imaginaire bizarre. }
   

   

   
what about You ?
 
Multi-compte ? {DC}
    Votre prénom et/ou pseudo ? {HUEHUEHUEHUEHEUHEU}
    Âge ? {Ooh stahp it ya
   Niveau RP ? {hu ça change pas trop mais i believe i can flyy}
   Comment avez vous connu le forum ?{hmmm si je me souviens bien c'est clé qui m'a ramené ici au début.}
   Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire ?{TOUT}
   Avez-vous trouvé un code caché en parcourant le règlement ?{un règlement, quel règlement ahah}

     
   


Dernière édition par Sid le Jeu 25 Déc - 23:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid
avatarProfilOrigine de l'avatar : OFF - Zacharie
Messages : 22
Date d'inscription : 22/12/2014

Psyché
Level: 7
Niveau de Contrôle:
0/20  (0/20)
Jauge de Folie:
0/24  (0/24)
Cloud9 - P3
Cloud9 - P3
MessageSujet: Re: DIE & RETRY [Finis]   Mer 24 Déc - 0:32
[hey je test juste ma signature <3 ]

...............................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Kae
avatarProfilOrigine de l'avatar : Oldxian
Messages : 24
Date d'inscription : 22/12/2014

Psyché
Level: 1
Niveau de Contrôle:
0/15  (0/15)
Jauge de Folie:
0/24  (0/24)
Daemon - P1
Daemon - P1
MessageSujet: Re: DIE & RETRY [Finis]   Jeu 25 Déc - 23:47
SO, SHAE HUEHUEHUEHUE

sorry, je m'excite, ahum.

Validay validay, j'aime j'aime, la seule remarque que je sortirai serait que : trop de feels damn u_u
Mais je t'ai déjà dit ce que j'en pensais haha !

oublie pas de recenser plz.
yes je te valide avec un perso pas encore validé.

...............................................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid
avatarProfilOrigine de l'avatar : OFF - Zacharie
Messages : 22
Date d'inscription : 22/12/2014

Psyché
Level: 7
Niveau de Contrôle:
0/20  (0/20)
Jauge de Folie:
0/24  (0/24)
Cloud9 - P3
Cloud9 - P3
MessageSujet: Re: DIE & RETRY [Finis]   Jeu 25 Déc - 23:56
U____U shae your ass.


tu as mis la musique en signature pour m'appâter urg.

=w= =w=w=w=w=
faut que je fasse un truc.

(et merci de m'avoir validé

...............................................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Profil

MessageSujet: Re: DIE & RETRY [Finis]   
Revenir en haut Aller en bas
 

DIE & RETRY [Finis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Suggestion personnages prédéfinis
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» # Fiche Prédéfinis #
» Fiche pour les prédéfinis
» Prédéfinis à prendre et pris~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandaemonium :: Création du Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées :: Cloud9-