Partagez | .
 

 Yazu Mihara – like a cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yazu Mihara
avatarProfilOrigine de l'avatar : Nekota Yonezou (de Hidoku Shinaide)
Messages : 624
Date d'inscription : 23/12/2013

Psyché
Level: 6
Niveau de Contrôle:
4/15  (4/15)
Jauge de Folie:
23/24  (23/24)
Civil - P2
Civil - P2
MessageSujet: Yazu Mihara – like a cancer.   Jeu 26 Déc - 16:05






Yazu MIHARA.

 


  « hope is for virgins. Or drunk people... »
Sexe : masculin.
Âge : 22 ans.
Date de naissance : 01/01
Origine : Américano-japonaise.
Groupe : Civils.
Occupation : hôte.

Préférence sexuelle : Bi ; dominant.
Etat du shadow : endormi.
Palier souhaité : II Immanence.
Précisions ?


Description du Personnage
Yazu a une belle gueule, il le sait, et il l'utilise à son avantage. Il l'appelle même parfois ironiquement son "gagne-pain". Il n'ignore que l’apparence fait tourner le monde, mais ce n'en est pour autant une valeur importante pour lui. D'ailleurs, son caractère je-m’en-foutiste s'est reflété sur son style vestimentaire ; c'est ce côté négligent qu'on reconnait chez les white shirt, blue jean. Mais ça lui arrive de dépenser son argent dans des vêtements, il a beau être nonchalant c'est le genre qui se prend en main, et sait user de ses atouts.
Mais sans mentir, s'il y'a bien une chose à laquelle il dépense son fric plus que la normal c'est les clopes.

Sinon, son physique n'a rien de particulier que les autres n'ont pas ; c'est un brun au complet, cheveux noirs à mi-ras, yeux noirs, peau presque pâle. Presque, car il garde un léger teint hâlé qui lui vient de ses journées passées dehors ; c'est après tout un enfant de la rue, il n'est pas casanier. Il est... frais ? Il est surtout dragueur, en fait. Et populaire.
Mais il est aussi ce genre de mec assez chanceux pour jongler avec plusieurs relations et s'en sortir toujours avec un beau sourire (et quelques casses, aussi). Il ne trompe pas - ou plus, mais reste assez joueur. Egalement, il ne s'engage jamais à fond, ou n'est jamais entièrement sérieux ; Yazu est léger, peut-être même trop. Un jour ça finira par lui revenir en pleine face. Mais c'est pas pour aujourd’hui, alors on s'en fout.

Sans vouloir le modeler sous un profil de beau connard - même s'il en est un, parfois - il demeure quelqu'un de chaleureux, d'honnête, et qui s'inquiète pour les autres... parfois. Bon, peut-être pas "tous" les autres, seulement ceux qui retiennent son attention. Mais il est sans surprise un gros égoïste lorsqu'il s'y met. Et sans remords.

Aussi, il n'est pas très prise de tête, mais ça ne fait de lui un fuyard ; il préfère même prendre ses responsabilités, c'est l'un de ses principes. Et c'est aussi l'une des raisons pour lesquelles il ne s'engage et ne fait jamais de promesses, car une fois fait, il ne reculera pas. Et étant quelqu'un d'arrogant et fier qui tient pas mal à sa liberté, il ne souhaiterait finir par voir ses promesses comme un fardeau ou des chaînes. Il se connaît, après tout. Et il sait qu'il est irrécupérable.

C'est un beau bout-en-train, qui sait s'intégrer ou s'entendre avec toute sort de personne... techniquement. C'est surtout qu'il a une grosse gueule qu'il ferme rarement, alors dépendant de la personne ; certains trouvent ça attirant, d'autres irritant. Mais hey, l'irritation est en quelque sorte de l'attirance, qu'il vous répondra avec un sourire charmeur. Irrécupérable, ce mec, pour pas se répéter...

Yazu ne vous jugera pas, en fait il trouvera ça même légèrement insultant venant de la personne qui pensera ça de lui. Pas par peur d'être mal-jugé, mais plutôt qu'il trouvera ce mec gonflé, à se donner assez d'importance au point de croire qu'il a quelque chose à cirer de lui. Ou de ce qu'il fait de sa vie ; or, il n'a tellement rien à faire que... ouais, à ce niveau, il n'y a plus effort de tolérance : c'est de la pure indifférence. Mais avouons que, lorsqu'il a de l’intérêt, il devient pas mal perspicace.

Il peut être intimidant, sans s'en rendre compte. Et sa grâânde taille (1m85 environ) appuie cette impression. Sans rire, merci à la moitié de ses gènes non-asiatiques. Mais avec tout ça, il donne un peu l'image d'un mec populaire, charmeur, où même ses défauts seraient attachants ; n'est-ce pas ?

Il n'est pas.

Plus il vous donne l'air d'être lumineux, plus il est tordu au fond ; juste que, cette partie tordue de lui ne se réveille pas facilement. C'est lorsqu'il croise une personne assez vide, tellement vide, que tout ce qu'elle lui inspire c'est de la remplir. D'emplir son propre être dedans : sa colère, son sadisme sa frustration. Tous les déchets de son être qu'il refuse de garder, d'ailleurs...

c'est grâce à ces "victimes", que son shadow demeure endormi.


Passé du Personnage
Bang Bang.
that awful sound ; ces deux coups de feu détoneraient toujours aussi clairement dans sa tête. Il aurait pu se mentir si ce n'était qu'un seul coup ; il se serait dit que ses doigts avaient pressés involontairement, ou que c'était à cause de la pression. Mais c'était deux coups; ce deuxième coup qui prouvait l'envie franche de son ancien meilleur ami d'avoir voulu le descendre.

J'en ai marre... C'est toi qui devrais crever, pas moi... pourquoi je me suiciderai à cause de moins que rien comme vous, hein?!

C'est ce qu'il lui avait dit. Yazu ne s'était jamais attendu qu'une telle obscurité existait chez son ami. Lui qui était d'habitude tellement... ensoleillé ? En même temps, il l'appelait son "meilleure pote", mais s'était peu intéressé à sa personne. Il le trouvait même banale ; voir faible, avec sa gentillesse gratuite. Il s'était pourtant attaché à lui, étrangement. Peut-être parce que c'était le seul à qui il parlait de ses soucis ?

Tu m'as rabaissé, humilié... ignoré. Si avoir un ami signifie se sentir autant seul... j'aurais aimé ne jamais putain de te rencontrer. J'ai toujours été là pour toi, à essayer de ne pas être un poids et de m'oublier... la dernière fois que tu m'avais dit que ton père était rentré bourré et avait cherché à brûler les cheveux de ta mère, j'étais sorti en catastrophe de chez moi  ! Tu sais que j'avais oublié de verrouiller la porte et qu'on s'était fait cambrioler cette nuit ? Ouais, mais je t'en avais pas parlé pour pas te faire culpabiliser. Bordel... haha, je me sens tellement stupide... car t'en aurais eu sûrement rien à foutre! ...et pour une fois que je te parle de moi... tu m'envoies balader. Tout ce que je demandais c'était que tu me crois! T'penses que ça m'amuse d'avouer que j'entends des voix dans ma tête ? C'était trop demandé de demander à être ... tch, laisse tomber... c'est trop tard,...trop tard

C'était faible, mais le fait que son ami lui pardonnait à chaque fois, l'avait poussé à l'écraser encore. Faut croire qu'au fond de lui, il avait toujours eu envie d'enfreindre cette limite, la voir. Souvent il s'était défrustré sur lui ; à se moquer, l'écouter rarement, le sous-estimer... mais, en retour, le détesterait-il au point de le shooter ? Oh, il l'avait raté, il avait seulement éraflé son épaule. Son corps s'en était sortit sans future cicatrice, mais le geste l'avait tué en quelque sorte... ; c'était au lycée.

Il avait finit par rompre contact avec son "ami" ; à enterrer cette histoire, à se déteindre les cheveux : à changer. Et pas en mal,... pour une fois.
Plus tard, sa mère divorça de son père alcoolique et l'emmena vivre avec elle chez "un mec pété de tune" : son beau-père. Yazu s'était adapté à son nouveau environnement assez vite - il savait tellement faire semblant qu'il se trompait lui-même. Il s'était entendu avec ses beaux-frères, et devint vite le préféré. Il était d'ailleurs assez content de sa position, car quelque fois, il plaignait ses beaux-frères dont le destin était déjà tracé par leur père : à reprendre l'entreprise familiale.
Yazu quitta son chez-lui vers ses 20 ans ; à cette époque, il n'avait encore de logement stable, et le passa plus à déménager de copain, vers petite-copine. Maintenant il avait enfin son propre appart', et enchaînait études et petits boulots.

 
Shadow
Cette section concerne ceux et celles qui ont réveillé leur shadow.

Votre sens dominant -{l’ouïe, la vue, le goût, l'odorat, la mémoire (disons que c'est un sens)... c'est à partir de votre sens primaire que vos pouvoirs vont se développer.}

Morphologie du shadow -
{décrivez la représentation matérielle du shadow (pas de limites, mais pas de dragons ou de shadows énormes); même les schizophrènes ne possèdent qu'une seule forme. Cette partie ne concerne pas les Daemons}
 
...............................................

      Partie consacrée aux Daemons ;

Animal - {l'animal qui représente vos désirs les plus enfouis : votre instinct. Selon l'animal choisi, vous gagnerez quelques uns de ses caractéristiques (pour rappeler). L'animal peut être réel ou chimérique. Mais si chimérique, une description brève est demandée}
...............................................

Cette partie est facultative.

Pouvoirs personnalisés -
{ils dépendent de votre Palier, mais si vous souhaitez personnaliser le modèle du forum selon les propriétés de votre personnage, c'est ici qu'il faut s'y atteler.}


what about You ?
 
Votre prénom et/ou pseudo ? ahaha, je préfère éviter mes fans... /train/ XD
Âge ? 19 \o
Niveau RP ? trop longtemps owo
Comment avez vous connu le forum ? yé souis la fonda \o
Avez-vous trouvé un code caché en parcourant le règlement ?[héhé XD]

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yazu Mihara – like a cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MIHARA ► Partenariat
» Mihara
» Mihara
» MIHARA [PG Fantastique - Vampire]
» Mihara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandaemonium :: Création du Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées :: Civils/Daemons-