Partagez | .
 

 "Lay down, black gives way to blue..." | Kohaku Sêto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kohaku Sêto
avatarProfilMessages : 21
Date d'inscription : 02/06/2014

Psyché
Level: 3
Niveau de Contrôle:
0/15  (0/15)
Jauge de Folie:
0/24  (0/24)
SHES - P3
SHES - P3
MessageSujet: "Lay down, black gives way to blue..." | Kohaku Sêto   Lun 2 Juin - 18:18






SÊTO KOHAKU

 


  Lay down, I'll remember you
Nom de code :Hunger
Sexe :Mâle. ââââle. *PAN*
Âge :23 ans
Date de naissance :23/05
Origine :Japonaise
Groupe :SHE'S
Occupation :Chasseur -de chaussettes et d'Archiduchesses /brique/


Préférence sexuelle :Bi dominant. A priori.
Etat du shadow :éveillé
Palier souhaité :II.
Précisions ?Mange tout le temps, beaucoup, sans prendre de poids, pour nourrir son shadow. Et il teint ses cheveux en violet.


Description du Personnage
Un regard mi-vide mi-hautain, brun, rapidement intriguant. Il est dans un coin avec une barre de céréales, vous le croisez sûrement avec ses collègues. Eux discutent, lui vous regarde. Puis regarde ailleurs. Vous remarquez des cheveux violines, mi-longs sur ses épaules, fins et légers. Vous le voyez à l'instant en faire une demi-queue débraillée. D'ailleurs, il a cette espèce de nonchalance, visible sur lui. Non pas qu'il soit sale, bien au contraire, mais il reflète quelque chose de trop décontracté, assuré. Il parle à peine, vous l'entendez rechigner à faire une tâche pour le groupe. Il sait très visiblement qu'il peut parvenir à ses fins comme ça. Il sait ce qu'il fait.

Ces yeux, tout à l'heure, vous le disiez, vous regardaient. C'est qu'il regarde les gens, il est curieux, mais aussi extrêmement fainéant. Loin d'être stupide, il ne tient simplement pas à faire d'efforts. Trop de sérieux l'ennuie; la moue sur son visage se transforme en sourire malin, au loin. Il lance une phrase qui fait rire quelques uns, et brailler le leader. Il hausse les épaules, s'excuse visiblement sans trop le penser, et croque dans sa barre.

Intégralement habillé de noir, très grand et longiligne (sans être maigre), on pourrait le dire "goth" sans trop de problème, bien qu'il manque d'accessoires. La vérité, c'est que c'est de la flemme: le noir, ça va avec tout. Et surtout avec le noir. Mais ce n'est pas quelqu'un qui a l'air triste pour autant. Non, non, il fait très vivant, très humain malgré une certaine lenteur. Il n'y a pas d'urgence, il n'y a jamais d'urgence; ou très peu souvent. Il porte sur lui ce défaut de flemmardise, et s'en contre-fout. Kohaku se complaît dans cette image facile, et s'en sert volontiers; ça lui permet d'en faire un peu moins dès qu'il en a l'occasion.

Sympathique à ses heures, mais aussi cynique à d'autres, il a un côté un peu lunatique qui fait qu'un bonjour peut rapidement vous faire comprendre qu'il n'a pas envie de vous voir. L'aborder, c'est risquer de repartir la queue entre les jambes. C'est quelqu'un de très franc, qui n'aime pas les coups en douce, et cède à ses humeurs sans culpabiliser; c'est pourquoi il peut être blessant. Il a également une certaine tendance à la provocation, aime pousser les autres à dépasser ces barrières sociales qu'ils posent devant eux; ça le fait rire. Mais au fond, ce n'est pas quelqu'un de mauvais.


Passé du Personnage
Rien à signaler. Kohaku a toujours été un enfant "facile". Un non lui offrait d'autres choix. Il était silencieux. Il n'a pas eu une enfance particulièrement malheureuse, ses parents étaient aimants mais la communication n'a jamais été le fort de la famille Sêto. Rapidement, il se détache d'eux, commence à grandir dans son coin. Il n'aime pas l'école, mais adore lire. Il ne fait que ça, principalement, de ses journées; il s'enfuit dans des bandes dessinées et de la science fiction.
A l'adolescence, c'est le meilleur moment pour se faire entendre. Quelques conflits, de l'incompréhension, on lui reproche son côté hermite, il accuse l'atmosphère générale. Et un de ces soirs, il amène une fille. Brunette, polie, elle-aussi tout de noir vêtue. Ils vont à l'école ensemble, se côtoient depuis un moment, et ce soir avaient décidé de passer un moment à l'intérieur, la pluie battant le ciel dehors.
Maman a l'air surprise, grogne un peu. Papa a un sourire entendu. Mais finalement, très sociable, adorable, la jeune fille va peu à peu entamer le dialogue avec cette famille qu'elle ne connaît pas. Elevée par sa mère, ayant grandit sans père, elle est fascinée par l'amour sous-jacent qui soutient ces gens ensemble, sans savoir que l'heure est plus à la guerre qu'à l'affection.

Ils se rendent heureux, tous les deux. Elle habite presque chez eux, plus adoptée jour après jour. Kohaku est insouciant, suit les études d'un oeil maintenant pour leur promettre un avenir. Elle l'ouvre aux arts, ils parlent tatouage, jeux-vidéos et comics, ils veulent vivre vite, ils veulent sortir de leur statut de jeunes enfants presque majeurs, ils veulent voir le monde. Ils s'aiment parce qu'ils veulent les mêmes choses, ils s'aiment sans en faire un secret ni un évènement de lycéen, ils s'aiment avec simplicité. Ils sont beaux. Elle passe ses doigts fins dans ses cheveux, et il sourit contre ses lèvres, cette première nuit d'orage.

Ils ont 19 ans. Ils rentrent chez eux dans un crépuscule orangé, tous les deux perchés sur une moto. C'est lui qui conduit. Il a plu, la route est glissante, il semble vigilant. Elle a enroulé ses bras autour de lui, repose sa tête fatiguée sur son dos.
Le temps qu'il puisse voir quoi que ce soit, la voiture les percute. Le choc est violent, il perd connaissance peu de temps après avoir atterri sur le bitume, le souffle coupé. Il ne parvient pas à appeler, à articuler son nom. Il l'aperçoit sur le bord de la chaussée, inerte, une flaque huileuse grandissant sous son corps. Noir.
Son réveil est plus dur encore. Plâtré, le corps douloureux et couvert d'hématomes, il revient à lui, bourré de médicaments. Après quelques jours, on lui annonce que sa princesse dort depuis le moment où on l'a ramassée sur la route. Il parvient à se lever, insiste pour la voir; les infirmiers ne peuvent pas l'empêcher de se traîner jusqu'à la chambre.
Elle est là, à respirer à l'aide d'une machine, ses yeux d'ange clos. Il s'approche, posant une main affectueuse sur son front, soulevant ses mèches brunes. Un sifflement aigu raisonne; les machines s'agitent. Il lève le nez, effrayé, alors que des médecins déboulent dans la chambre, l'attrapant pour le faire sortir malgré ses cris et ses questions auxquelles personne ne répond.

Il n'a plus jamais revu son regard.

Pourtant, depuis, c'est son ombre qui le hante. C'est sa silhouette qui vit à ses côtés, le faisant manger pour six en permanence; une sorte de boulimie sans poids, sans culpabilité, sans anorexie. Il dévore, depuis l'éveil du fantôme suspendu près de lui. Parfois, il lui semble encore se souvenir du goût de ses lèvres.
Il déménage. Il arrive ici. Le temps a passé et les écarts, la panique, le bordel que provoque son shadow en lui s'est apaisé. Il sait faire des marchés avec lui -elle, ils cohabitent mieux. C'est comme ça qu'il vient à se faire recruter, acceptant pour l'argent plutôt que pour le panache de faire un métier de super héros.
Il planque son lourd secret, n'aime pas se servir d'elle pour combattre, et a tendance à oublier que cette ombre, ce n'est pas elle, mais une partie de lui remplie de souvenirs tenaces.

 
Shadow
Cette section concerne ceux et celles qui ont réveillé leur shadow.

Votre sens dominant -Goût/odorat.

Morphologie du shadow -
Une ombre découpée dans les traits de son ex-copine.
 
...............................................

      Partie consacrée aux Daemons ;

Animal - {l'animal qui représente vos désirs les plus enfouis : votre instinct. Selon l'animal choisi, vous gagnerez quelques uns de ses caractéristiques (pour rappeler). L'animal peut être réel ou chimérique. Mais si chimérique, une description brève est demandée}
...............................................

Cette partie est facultative.

Pouvoirs personnalisés -
Son shadow peut dégager une odeur qui chasse les autres shadows.


what about You ?
 
Multi-compte ? Double.
Votre prénom et/ou pseudo ? Alice '-'
Âge ? 18 ans.
Niveau RP ? Depuis mes 13-14 ans, j'crois.
Comment avez vous connu le forum ?topsites mais surtout DC, pour le coup.
Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire ?On m'a promit des choses '-'
Avez-vous trouvé un code caché en parcourant le règlement ?[Yep]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazu Mihara
avatarProfilOrigine de l'avatar : Nekota Yonezou (de Hidoku Shinaide)
Messages : 624
Date d'inscription : 23/12/2013

Psyché
Level: 6
Niveau de Contrôle:
4/15  (4/15)
Jauge de Folie:
23/24  (23/24)
Civil - P2
Civil - P2
MessageSujet: Re: "Lay down, black gives way to blue..." | Kohaku Sêto   Lun 2 Juin - 20:08
Aliiiiice \o/

J'adore trop comment on te file une feuille de papier froissée et comment tu la rend transformée en origami (dans ma tête ça a du sens). T'as rendu ce personnage encore plus beauuu \o/

Predef représenté parfaitement, validay :D

...............................................................


Je vous parle en Darkmagenta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Lay down, black gives way to blue..." | Kohaku Sêto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandaemonium :: Création du Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées :: SHES-