Partagez | .
 

 Honest answers for the bruises | Alice De Hallewin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice De Hallewin
avatarProfilMessages : 45
Date d'inscription : 15/04/2014

Psyché
Level: 1
Niveau de Contrôle:
13/15  (13/15)
Jauge de Folie:
10/24  (10/24)
Civil - P1
Civil - P1
MessageSujet: Honest answers for the bruises | Alice De Hallewin   Mer 16 Avr - 12:21






De Hallewin, Alice

 


  "Misery, information, revolution
Loading up for execution"

Nom de code :{ça concerne les SHES}
Sexe :{F}
Âge :{23 ans}
Date de naissance :{19/11}
Origine :{Française}
Groupe :{Civils}
Occupation :{Fleuriste}


Préférence sexuelle :{Hétéro ambivalente. A priori.}
Etat du shadow :{réveillé}
Palier souhaité :{I}
Précisions ?{Le lapin blanc tatoué sur le mollet droit, selon l'illustration du livre par John Tquelquechose...}


Description du Personnage

Vous passez devant la boutique sans vraiment la voir, débordante de fleurs et de couleurs pourtant. Vous entrez, vous frayez un chemin entre les plantes jusqu'au comptoir. Elle est là, Alice. Son drôle d'air ne vous échappe pas; on ne croise pas un albinos tous les jours, après tout. Vous vous approchez, quand même. Elle vous sourit, accueillante, quoiqu'incertaine à votre entrée. Vous l'avez sentie, cette tension. Ce profond dégoût qui la guette silencieusement quand elle vous regarde. Mais son visage est si doux, ses gestes tellement délicats lorsqu'elle assassine les tiges avant de vous les donner, que vous l'oubliez. Après tout, vous n'êtes pas thérapeute. Et vous n'êtes pas ici indéfiniment. Heureusement. Vous sortez.


A la fin de la journée, Alice enfile une veste noire sur sa robe noire, prenant soin de rabattre la capuche sur sa chevelure blanche. Ses jambes se couvrent d'un collant noir, fin, assombrissant sa peau si claire. Le contraste est toujours voulu, la couleur rarement d'usage dans les tissus. On aperçoit le lapin blanc encré sur son mollet. Pourquoi, direz-vous? Son prénom, et l'ironie de la dépigmentation de sa peau. L'angoisse du retard, de l'attente, du temps. L'esthétisme, aussi, quelque part. Alice aime ce qui est beau, harmonieux, et elle en trouve partout, même dans les choses laides. Elle n'a jamais su écrire, mais aime la poésie et la musique. C'est sans doute aussi pour ça qu'elle aime les fleurs. Pour ça et parce qu'elles sortent d'une terre brune avec des tas de teintes et de formes différentes, alors qu'elle est condamnée à un blanc pur.

Malgré son silence, vous comprendrez vite que ce qui la freine n'est pas la timidité. Elle ne rougit pas, et si les mots lui manquent où se déforment dans sa bouche, c'est qu'elle a peur. Non pas d'elle, mais de vous. Elle ne manque pas d'assurance, et n'a rien des petites souris naïves. Au contraire. A force de chercher le beau, elle s'est exercée à regarder le monde. A faire ses petites analyses, et ses petits questionnements philosophiques. La vérité c'est que le monde humain la dégoûte, son pessimisme devient cynisme oral assez rapidement, si vous discutez longuement avec elle. Mais elle n'en est pas triste ou morose, au contraire. Elle se refuse de détester ce qui l'entoure, puisque à priori, tout le monde autour d'elle est ravi. Ils sont encore vivants, non? Alors.
Elle aime la vie pour ses petites choses, et par l'art, échappe à cette réalité qui lui déplaît. Et derrière son sourire, vous avez vu le malaise social qu'elle se dissimule.

C'est sans doute pour cela que les rumeurs sur les ombres qui nous hantent jusqu'à la frontière du réel l'ont beaucoup affectée. Beaucoup trop. Des créatures négatives, maléfiques traîneraient dans les rues? Légendes urbaines. Fantômes, goules, trolls, farandole de masques noirs et de désordres psychiques.
Au détour d'une ruelle, le souffle court, sa vision se fragmente en éclairs et éclats troubles. Ses suppositions lui reviennent à la figure, l'angoisse et la haine lui brûlent les veines. Les ombres errantes se fondent en elle, un peu plus, et c'est la fissure.


Passé du Personnage
L'enfance peut être décisive ou complètement anodine. Inintéressante. Celle d'Alice fait partie des enfances sans importance. Elle n'a jamais été une enfant difficile. Douce, gaie, plutôt calme, et déjà adoratrice des cadeaux de mère nature. Ses parents ne sortaient pas de l'ordinaire non plus, aimants, dans une situation financière moyenne, aux "bonnes" valeurs morales selon les codes. Bref, rien à signaler de ce côté là.
C'est l'adolescence, le moment clé. Le moment où tout se révèle, normalement, avec un peu de conflit. Mais, non. Alice est restée un ange, apparemment. Apparemment. Dedans, elle commence à comprendre des choses. Elle s'assagit, connaît effectivement une période de "déprime" comme tout le monde, après la première histoire d'amour. On réalise que les contes de fée n'existent pas et ne sont qu'un ramassis de mensonges pour nous faire croire que la vie n'est pas si terrible. La vie est terrible. Mais rapidement, on se détourne de ses vérités pour ne plus les théoriser, les penser. Elle passe à une attitude plus froide, plus insensible à ce qui l'entoure. Le lapin blanc rejoint son mollet.

C'est sans doute la raison pour laquelle Alice ne se compte pas énormément d'amis. De vagues connaissances sans profondeur... Elle préfère de loin la littérature, qui lui est une compagnie plus agréable. Elle suit ses études sans encombre, grandit dans une prétendue sérénité, et prend son vol pour le Japon, certaine de faire quelque chose de bien en allant vendre des fleurs là-bas. Cette idée lui était venue simplement, et assez tôt pour qu'elle apprenne la langue; le pays des évolutions techniques, connu comme lieu surpeuplé et sur-moderne, mérite bien une boutique, quelque part, de verdure et de couleurs.
Elle attend également des rencontres, une vie remplie et plus active que celle qu'elle a maintenue jusqu'aujourd'hui. Elle a 20 ans.


Et voilà l'Alice qui vous a été décrite plus haut. Elle s'est débrouillée tant bien que mal pour trouver un appartement et le travail qu'elle désirait, aidée par un correspondant du temps où elle apprenait le japonnais. Mais changer de lieu ne vous fait pas forcément changer de rythme de vie. Toujours plus repliée sur elle-même, elle apprivoise sa solitude sans ciller. Elle s'y plait, même.
Mais vous savez, tout le monde le sait, accumuler le temps avec soi, ça peut rendre fou. Alimenté par les regards méfiants ou désabusés des gens intolérants, par les curiosités suspicieuses des passants et des clients, sortir avec sa pâleur lui semble impensable. Un brin de paranoïa, direz-vous? On la regarde! Alice!


Et c'est la fissure.
Rentrer chez soi une nuit d'hiver vous couvre vite du manteau de la nuit. Les rues ne sont pas désertes, loin de là. Les gens affluent à cette heure de pointe, secouent l'Alice qui tient en équilibre fragile dans ses chaussures. La fatigue aidant, la solitude pesant malgré l’écœurante chaleur humaine qui l'entoure, Alice se sent nauséeuse. Ses muscles se tendent, elle devient une minuscule boule de nerfs qu'on bouscule, et personne ne soupçonne ce qui va arriver. Personne. Même pas Alice. Elle se sent céder, absente, alors que ce type la frôle à peine pour lui passer devant. Son bras l'attrape et le tire vers elle avec force, la surprise aidant à manier le corps du passant sans difficulté. Son poing s'enfonce dans son ventre et dans ses côtes à répétition, ses phalanges sont crispées, heurtant l'étranger sans aucune retenue. Sa main remonte alors dans la nuque pour sceller la tête dans ses doigts, dont les ongles s'enfoncent profondément dans le cuir chevelu. Il pourrait crier s'il n'avait pas eu le souffle saccagé par les coups. Elle force le buste meurtri à se plier dans un seul élan, pour qu'enfin le front chute violemment contre son genou. Sonné, ses jambes fléchissent avec l'aide d'un autre coup dans les tibias.
La foule commence à s'agiter, à crier aussi.

Alice recule, essoufflée, et s'enfuit en courant, marchant sur le presque innocent. Dans sa tête, il y a un rire qui raisonne...


 
Shadow
Cette section concerne ceux et celles qui ont réveillé leur shadow.

Votre sens dominant -Le toucher

Morphologie du shadow -
{Ce sont des ronces qui lui apparaissent au niveau des omoplates et descendent le long de ses bras, ou de son dos, ou de ses cuisses, bref, un peu partout comme bon leur semble, comme des lianes grouillantes, mouvantes.

Cette partie ne concerne pas les Daemons}
 
...............................................

      Partie consacrée aux Daemons ;

Animal - {l'animal qui représente vos désirs les plus enfouis : votre instinct. Selon l'animal choisi, vous gagnerez quelques uns de ses caractéristiques (pour rappeler). L'animal peut être réel ou chimérique. Mais si chimérique, une description brève est demandée}
...............................................

Cette partie est facultative.

Pouvoirs personnalisés -
{possible à partir du Palier II ; vous voulez inventer votre propre pouvoir ? Faîtes ! à une simple condition, il doit être relatif à votre "sens dominant". Exemple : la vision => pouvoir de la manipulation de la vision (entre autres), l'énergie => manipulation d'un élément, etc}


what about You ?
 
Multi-compte ? {Nan}
Votre prénom et/ou pseudo ? {"Reverie" assez communément sur l'internet °-°}
Âge ? {18 ans}
Niveau RP ? {Depuis que j'ai 13 ou 14 ans je dirais. Donc 4 ou 5 ans, quelque chose comme ça.}
Comment avez vous connu le forum ?{Topsites!}
Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire ?{Le contexte, assez majoritairement. L'idée du "shadow" est vraiment chouette, et la façon de l'exploiter avec les chercheurs, les cloud9 et les SHES, c'est bien pensé. Et les niveaux sont assez bien décrits, ça permet de repérer plus facilement où / comment se trouve un personnage par rapport à un autre. Bref, bon boulot!}
Avez-vous trouvé un code caché en parcourant le règlement ?[O.K]

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazu Mihara
avatarProfilOrigine de l'avatar : Nekota Yonezou (de Hidoku Shinaide)
Messages : 624
Date d'inscription : 23/12/2013

Psyché
Level: 6
Niveau de Contrôle:
4/15  (4/15)
Jauge de Folie:
23/24  (23/24)
Civil - P2
Civil - P2
MessageSujet: Re: Honest answers for the bruises | Alice De Hallewin   Mer 16 Avr - 17:31
Hey, Alice :3
C'est mon prénom préféré =w=

Tout est correct ; c'est bien écrit, bien développé, bien pensé (le shadow en forme de ronces, j'ai kiffé :D). J'te valide du coup~

Eeeet bon rp parmi nous  !

...............................................................


Je vous parle en Darkmagenta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuharu Kaname
avatarProfilOrigine de l'avatar : Kiba Inuzuka - Naruto
Messages : 295
Date d'inscription : 31/12/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere you're not.

Psyché
Level: 2
Niveau de Contrôle:
3/15  (3/15)
Jauge de Folie:
24/24  (24/24)
Civil - P1
Civil - P1
MessageSujet: Re: Honest answers for the bruises | Alice De Hallewin   Ven 18 Avr - 18:07
Bienvenue sur le forum ! J'espère que tu t'amuseras avec nous et j'adore le personnage que tu as choisi pour ton personnage (me fait penser à la nana de Deadman Wonderland) ! Peux-être à plus tard dans un rp !

PS: n'oublie pas de recenser ton avatar par contre ^^

...............................................................
Image hébergée par servimg.com
Tetsuharu vous drague en Sienna ou #A0522D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Profil

MessageSujet: Re: Honest answers for the bruises | Alice De Hallewin   
Revenir en haut Aller en bas
 

Honest answers for the bruises | Alice De Hallewin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandaemonium :: Création du Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées :: Civils/Daemons-